Les marchés financiers en 2019 : résumé semestriel

A quoi peut-on s'attendre au second semestre 2019 ?

A quoi peut-on s'attendre au second semestre 2019 ?

Le premier semestre 2019 sur les marchés financiers a ressemblé à des montagnes russes, les cours chutant ou rebondissant au rythme de la politique monétaire, des inquiétudes sur la croissance et de l'actualité (géo)politique.

Lire l'aperçu semestriel des marchés 2019

La fin des effets du dopage monétaire

L'accentuation de la volatilité ces derniers mois contraste furieusement avec la progression à sens unique des années précédentes, quand les injections débridées de liquidités par les banques centrales poussaient tous les cours à la hausse, des actions aux obligations. Les effets du dopage monétaire s'estompant peu à peu, les marchés financiers retrouvent aujourd'hui le contact avec la réalité économique.

Au niveau macroéconomique, un ralentissement de la croissance mondiale se profile, ce qui est caractéristique de la phase de fin de cycle dans laquelle nous nous trouvons, même s'il n'y a pas encore de raison de s'inquiéter. Les banques centrales envoient elles aussi des signaux rassurants et sont prêtes à continuer à soutenir l'économie. Pour les Bourses européennes, la faiblesse de l'euro est également une bonne chose.

D'un autre côté, les investisseurs doivent être conscients que la période où « tout augmentait » est définitivement derrière nous. Plusieurs incertitudes (géo)politiques planent par ailleurs toujours au-dessus des marchés : Brexit, guerre commerciale, budget italien, etc. Autant d'éléments qui pourraient relancer la volatilité dans les prochains mois.

Pas de rendement sans sélectivité

Dans pareil climat, il est plus important que jamais d'investir de manière sélective et de savoir saisir la balle au bond. Pour les investisseurs en actions, une stratégie d'investissement défensive est recommandée. « Dans un environnement de fin de cycle, les entreprises défensives avec une politique de dividende stable prennent plus d'importance », explique Marc Danneels, Chief Investment Officer chez Beobank. « Les actions avec un dividende stable semblent du reste moins sensibles aux fluctuations de cours. »

Les pays émergents restent aussi une source de diversification intéressante pour les investisseurs dynamiques. Les entreprises du secteur de la santé offrent également de belles opportunités. « Le secteur souffre peu de l'évolution des taux et des effets cycliques », explique Yves Kazadi, Investment Analyst chez Beobank. « Les entreprises actives dans le secteur de la santé récoltent en outre les fruits des innovations technologiques et des progrès dans la biotechnologie. »

Une règle importante pour les investisseurs en obligations est la suivante : diversifiez vos sources de revenus. Les obligations en devises étrangères peuvent contribuer à augmenter le rendement des coupons et à diversifier les risques. Les obligations souveraines de qualité, libellées dans des devises fortes, font office d'amortisseur en cas de tensions géopolitiques et d'incertitude économique. Mais les plus-values constituent aussi une source de revenus indispensable dans le climat actuel et celles-ci peuvent être réalisées en jouant sur la sensibilité aux taux des obligations. « La gestion tactique d'un portefeuille obligataire demande de grandes connaissances et une certaine expérience », explique Yves Kazadi. « Les investisseurs particuliers ont tout intérêt à faire confiance pour cela à des fonds gérés de manière professionnelle. Ceux-ci disposent du savoir-faire nécessaire pour saisir de manière flexible les opportunités et limiter les risques. »

Clicquez ici pour le résumé semestriel complet.

Résumé

  • Les marchés financiers retrouvent le contact avec la réalité économique.
  • L'incertitude pourrait relancer la volatilité dans les prochains mois.
  • Les actions défensives, les pays émergents et le secteur de la santé offrent des opportunités.
  • La diversification des sources de revenus est importante pour les investisseurs en obligations.
  • La gestion tactique d'un portefeuille obligataire demande de grandes connaissances et une certaine expérience.

Besoin de conseils pour vos investissements ?

Nous prenons du temps pour vous.

Prendre rendez-vous

Comment pouvons-nous vous aider ?