Investir et Épargner
S'assurer

Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

L'importance des actions à faible risque pour l'approche défensive de votre portefeuille

Par Robeco, société de gestion de fonds

Les actions à faible risque peuvent constituer une solution pour la partie défensive du portefeuille.

Les actions à faible risque peuvent constituer une solution pour la partie défensive du portefeuille.

Depuis la crise financière mondiale de 2008, les investisseurs en actions se sont habitués à de généreux rendements, avec pour corollaire une certaine tendance à oublier les risques. Une attitude qui peut toutefois coûter cher ! Guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, Brexit, valorisation élevée des bourses américaines, situation politique complexe en Italie et ralentissement économique ne semblent pas atteindre les investisseurs. Pourtant, la volatilité sur les bourses augmente et les investisseurs nerveux peuvent de temps à autre provoquer de fortes corrections comme lors du quatrième trimestre 2018 (- 12 % pour les bourses mondiales) et en mai de cette année (perte de plus de 5 %).

Si nous ne pouvons pas prédire l'avenir, les investisseurs peuvent parfaitement se préparer à d'éventuels événements négatifs en faisant attention au côté défensif de leur portefeuille. Les actions à faible risque peuvent apporter une solution dans ce cas. Ces actions à faible volatilité forment la partie la plus « ennuyeuse » des bourses et se rencontrent notamment dans les secteurs défensifs comme les biens de consommation non durables, les sociétés d’utilités publiques et l'immobilier. Les actions à faible risque se caractérisent par un haut rendement sur dividende, un risque de baisse moins élevé en cas de recul des bourses et une progression moins importante par contre lorsque les conditions de marché sont favorables. Mais leur rendement absolu dans ce cas est toujours correct. Limiter les pertes est essentiel pour obtenir un rendement stable avec des actions. Compenser une perte de 50 % exigera en effet un rendement de 100 %, alors que le rendement nécessaire ne sera que de 25 % en cas de perte de 20 %. Une stratégie d'actions à faible risque permettra donc aux investisseurs d'être gagnants en perdant moins.

Les graphiques ci-dessous reproduisent les rendements depuis 1930 des actions à haut risque (actions volatiles de sociétés IT par exemple) comme d'actions à faible risque. Le rendement total est scindé en deux avec la composante dividende (en bleu) et le rendement du cours (en gris). Ce dernier dépend de la croissance bénéficiaire et de l'évolution de la valorisation. Le rendement du cours des deux catégories d'actions est plus ou moins identique à environ 5 %. Le rendement du cours des actions à haut risque se distingue toutefois par de fortes fluctuations à la hausse comme à la baisse, alors que la composante dividende est plus stable et contribue davantage au rendement dans le chef des actions à faible risque. Au final, les actions à faible risque offrent donc un rendement plus élevé et plus stable.

Robeco
Source : CRSP et Robeco. Les 1.000 plus grandes actions américaines sont classées chaque trimestre en fonction de la volatilité sur 3 ans en groupes équipondérés des 100 actions avec la volatilité la plus importante à la hausse et à la baisse. Le rendement annuel en USD est scindé en rendement du cours et dividende pour la période de 1929 à décembre 2015.

 

Au vu de l'incertitude grandissante, la croissance pourrait être plus faible que prévu. Les grandes anticipations de croissance vont souvent de pair avec des valorisations élevées et c'est à ce moment-là qu'il y a un risque de correction. Cette combinaison peut peser sur le futur rendement du cours, ce qui rend les actions à risque plus sensibles. À l'inverse, les actions à faible risque présentent un rendement de cours plus stable, avec un risque à la baisse attendu sensiblement plus faible. Les investisseurs peuvent en outre profiter du haut rendement sur dividende : un petit plus toujours bienvenu au vu de la faiblesse actuelle des taux, quand ceux-ci ne sont pas tout simplement négatifs ! En résumé, pensez à l'approche défensive dans votre portefeuille et au possible rôle des actions à faible risque dans ce cas.

Comment pouvons-nous vous aider ?