L’investisseur belge privilégie les actions européennes

Europe

Europe

Une enquête indépendante* portant sur le comportement d’investissement des Belges révèle qu’ils privilégient les actions européennes par rapport à celles des pays émergents et qu’ils estiment que les élections en Allemagne auront une influence décisive sur les performances des marchés financiers dans les prochaines années. Pas vraiment une surprise pour Marc Danneels, notre Chief Investment Officer.

35% privilégient les actions européennes

Quelque 34 % d’entre eux préfèrent, en effet, les entreprises belges lorsqu’ils cherchent des opportunités d’investissement. C’est sensiblement plus que la part des Belges qui privilégient les entreprises étrangères (22 %). L’étude révèle en outre que les Belges préfèrent investir dans l’Union européenne (35%) plutôt que dans les pays émergents (17%).

Un régard mitigé sur le rendement

L’enquête indique aussi que l’investisseur belge porte un regard mitigé sur le rendement de ses investissements au cours des 12 derniers mois. À 39 %, la part des investisseurs satisfaits du rendement de leurs placements pendant cette période est comparable à la part des investisseurs qui se déclarent insatisfaits (38 %).

Impact des élections en Allemagne

Plus de 3 répondants sur 5 (61 %) estiment que ces élections auront une influence décisive sur les performances des marchés financiers dans les prochaines années.

À cet égard, il est surprenant de noter que l’impact des élections en Allemagne sont considérées comme moins importantes que la politique du président américain Trump. Quelque 70 % des Belges pensent, en effet, que les décisions que prendra le président Trump auront un grand impact sur les marchés financiers en Europe, ces prochaines années.

Réaction de Marc Danneels

  • La volatilité boursière des marchés européennes est à un niveau très bas.
  • Il reste de la marge pour la croissance européenne. Nous constatons que les attentes bénéficiaires à l’égard des entreprises repassent en territoire positif pour la première fois depuis des années.
  • Les investisseurs s'attendent à ce que les élections allemandes aient un impact bénéfique sur la stabilité politique en Europe.
  • Les investisseurs tiennent compte du fait que les décisions controversées du président Trump peuvent avoir un impact sur le marché.

* Cette enquête a été réalisée par IVOX à la demande de Beobank en juillet 2017, auprès de 1000 Belges âgés de plus de 18 ans.