Investir dans les fonds de fonds pour accroître sa pension

Investir dans un fonds de fonds pour le 4e pilier de la pension... intéressant ou non ?

Investir dans un fonds de fonds pour le 4e pilier de la pension... intéressant ou non ?

Afin d’épargner pour votre pension, deux solutions s’offrent à vous : vous pouvez souscrire une assurance épargne-pension ou investir dans un fonds d’épargne-pension. Dans ce dernier cas, le risque est plus grand, mais à long terme, votre rendement pourrait être plus important qu’avec une assurance épargne-pension. Il existe toutefois une solution supplémentaire pour vous constituer une pension extralégale : investir dans les fonds de fonds. Découvrez les avantages et les inconvénients de cette approche dans notre article.

Qu’est-ce qu’un fonds de fonds ?

Un fonds de fonds est un fonds d’investissement qui investit dans d’autres fonds d’investissement, lesquelles investissent à leur tour dans différents produits issus de plusieurs secteurs. En d’autres termes, votre argent est mieux réparti dans un fonds de fonds que dans les fonds traditionnels.

Les trois piliers de la pension

Dans l’optique d’épargner pour votre pension, trois solutions s’offrent à vous :

  • Le premier pilier de la pension :

Il s’agit de la pension légale. En fonction du nombre d’années de travail et de votre statut (employé, fonctionnaire ou indépendant), vous aurez droit à une redevance mensuelle de l’État à la fin de votre carrière.

  • Le deuxième pilier de la pension :

C’est une manière de compléter votre pension. La plupart des collaborateurs le font par le biais d’une assurance collective par l’entremise de leur employeur. Pour les indépendants, la PLCI (Pension libre complémentaire pour Indépendants) est idéale, mais si vous êtes détenteur d’une société, vous pouvez souscrire à un EPI (Engagement individuel de pension).

  • Le troisième pilier de la pension : 

Cette solution vous permet de vous constituer une pension complémentaire de manière fiscalement avantageuse via une épargne-pension ou une épargne à long terme.

Le quatrième pilier 

Avec le quatrième pilier de la pension, vous épargnez sans avantage fiscal via des comptes-épargnes, des fonds d’investissement ou d’autres solutions.

En plus de bâtir une épargne pour la pension, investir dans un fonds de fonds peut donc être une manière intéressante d’accroître sa pension légale. Puisque les fonds de fonds investissent dans d’autres fonds, la diversification des risques est bien plus grande qu’avec d’autres types de fonds. Quoi qu’il en soit, optez pour un fonds à architecture ouverte : le gestionnaire du fonds de fonds cherchera les meilleurs fonds du marché, peu importe par qui ils sont gérés. C’est le contraire des fonds à architecture fermée, ce qui veut dire que le gestionnaire investit uniquement dans les fonds émis par le même gestionnaire de fonds (ce qui limite la diversification). 

Votre argent est toujours disponible

Autre caractéristique des fonds de fonds : votre argent est toujours disponible. Ce n’est pas le cas avec un fonds d’épargne-pension ou une assurance épargne-pension, qui vous interdisent de retirer votre argent avant votre 60e anniversaire (ou avant votre 65e si vous avez commencé à épargner après vos 55 ans) sans payer d’impôts supplémentaires.

Des frais de gestion plus élevés

Et pourtant, épargner pour votre pension via un fonds de fonds n’est pas sans désavantages. Quel que soit l’objectif de votre investissement, les fonds de fonds entraînent généralement des frais de gestion plus élevés, parce qu’ils impliquent des gestionnaires de fonds différents. Enfin, avec l’épargne via les fonds d’épargne-pension ou l’assurance épargne-pension, vous bénéficiez d’un avantage fiscal annuel en fonction des primes que vous avez versées, ce qui n’est pas le cas avec l’épargne via les fonds de fonds.