Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent

Loi voyage 2018 : ce que vous devez savoir

La Loi sur les voyages 2018

La Loi sur les voyages 2018

À partir du 1er juillet 2018, les voyageurs seront mieux protégés s’ils doivent annuler leurs projets de vacances. Les voyagistes en ligne, par exemple, sont plus rapidement considérés responsables en cas de faillite et ne pourront plus simplement changer votre voyage. Les coûts d’annulation deviennent, pour leur part, proportionnels. Mais si vous voulez être garanti de n’avoir rien à payer, il est préférable d’opter pour une assurance annulation.

Souvenez-vous quand vous alliez en agence de voyages pour récupérer tous les catalogues de la saison à venir. Et l’employée qui cherche à savoir si votre chien est accepté dans votre hôtel préféré ? Auparavant, on optait pour des forfaits voyages, car ils nous donnaient un sentiment de sécurité. Dans le même temps, réserver un voyage sur Internet nous faisait un peu peur. Aujourd’hui, trois quarts des voyageurs belges indiquent réserver eux-mêmes leurs billets d’avion, leur hébergement et, par exemple, une voiture de location via Internet. Pour répondre à ces attentes, il était nécessaire de doter la Loi sur les voyages de règles modernes. Mais qu’est-ce qui change exactement ?

1. On parle plus vite de forfait voyage

Par forfait voyage, on considérait auparavant que vous aviez réservé vos vols, transferts, séjour et/ou location de voiture auprès de la même agence de voyages. En vertu de la nouvelle Loi sur les voyages, les sites de réservation sont également étiquetés comme fournisseurs de forfaits voyage. Supposons que vous réservez un vol sur le site d’une compagnie aérienne. Si, à la fin du voyage, la compagnie aérienne vous suggère de réserver également un hôtel et donc de lui transmettre vos coordonnées, cette compagnie aérienne sera étiquetée comme fournisseur de forfaits voyage. Concrètement, cela signifie qu’elle doit offrir une couverture en cas de faillite du logement tel que proposé sur le deuxième site de réservation.

2. Les organisateurs de voyage ne peuvent plus imposer leur changement

L’élément suivant apportera un réel soulagement à bon nombre d’entre nous. Imaginez que vous ayez, en toute conscience, choisi un hôtel spécifique sur une plage donnée. Quelques jours avant le départ, voire sur place, il s’avère que des rénovations vous imposent de loger dans un hôtel moins bien situé. Vous n’aviez alors rien à dire. La bonne nouvelle est que, dès le 1er juillet, la Loi sur les voyages inversera la tendance. Votre agence de voyages ne pourra apporter de changements aussi importants que si vous y consentez de manière expresse. Si vous n’êtes pas d’accord, vous pourrez annuler sans frais votre voyage et devrez recevoir un remboursement complet endéans les 14 jours.

3. Les frais d’annulation deviennent proportionnels

Sans doute la nouveauté la plus intéressante : vous avez désormais le droit d’annuler un voyage déjà réservé. Cela signifie que vous pouvez annuler n’importe quel forfait vacances à tout moment, sans avoir à donner la moindre explication. Peu importe s’il s’agit de la maladie de votre mère, du mauvais bulletin de votre fils ou que vous n’en avez tout simplement plus envie. Certes, vous aviez déjà ce droit aujourd’hui, mais votre agent de voyages avait aussi le droit de vous facturer des frais d’annulation énormes. Dès le mois de juillet, ces frais d’annulation seront calculés sur base du moment où vous annulez le voyage. Plus la date du voyage est proche et plus les frais seront élevés.

4. Les forfaits voyage sont transférables

Autre bonne nouvelle : quiconque réserve un forfait voyage peut désormais le transmettre à quelqu’un d’autre. Vous devez en informer votre agent de voyages au minimum 7 jours avant le départ afin que les documents nécessaires puissent être mis en ordre dans les temps. Si vous n’avez pas payé l’ensemble des frais au moment du transfert de votre voyage, vous restez responsable, avec l’acheteur de votre voyage, des coûts restant dus.

‘LE’ conseil : l’assurance annulation reste pratique

Même si, dès cet été, vous êtes mieux protégé en tant que voyageur, vous subirez toujours des coûts associés à une annulation. Vous voulez dormir sur vos deux oreilles et être rassuré que vous tirerez le meilleur parti de votre argent, même si vous annulez deux jours avant le départ ? Le coût d’une assurance annulation vaut alors certainement la peine.

Avec la World Travel Mastercard et la Flying Blue World Mastercard, l’assurance annulation est comprise.