Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent

Vol retardé ou annulé ?

Découvrez vos droits

Découvrez vos droits

En Europe, vous jouissez de nombreux droits en tant que passager aérien. Sous certaines conditions, vous pouvez demander une indemnisation, et ce, de différentes manières. Mais que faire si un dysfonctionnement se produit en dehors de l’Union européenne ? A qui s’adresser ? Nous vous apportons quelques réponses.

Cela arrive plus souvent qu’on ne le voudrait : on voit des images à la télévision où des milliers de voyageurs se retrouvent bloqués dans un aéroport. Une situation qui peut avoir de nombreuses causes : grèves, congestion de l’espace aérien, pertes de valises, attentes de passagers, défaillances techniques ou troubles politiques… Heureusement, en Europe, en tant que passager, vous avez droit à une indemnisation et à des soins si votre vol est annulé ou fortement retardé.

Ainsi, et ce n’est qu’un exemple, en cas d’annulation ou de retard, vous pouvez soumettre une demande d’indemnisation financière à la compagnie aérienne. La seule condition est que la société elle-même soit à blâmer. En cas de force majeure telle qu’une guerre, des grèves de tiers, un enneigement exceptionnel, du brouillard épais, un ouragan ou une éruption volcanique, vous n’aurez droit à aucune compensation financière. En cas de défaut technique ou de problème de personnel au sein de la compagnie aérienne, vous avez droit à une indemnisation.

Des services en cas de retard

En cas de retard important, la compagnie aérienne est tenue de vous offrir des services tels que de la nourriture et des boissons, deux appels téléphoniques gratuits, mais aussi la possibilité de surfer gratuitement sur Internet. Si le retard vous oblige à passer la nuit sur place, vous avez droit à un séjour gratuit à l’hôtel ainsi qu’aux transferts entre celui-ci et l’aéroport. Vous aurez droit à ces soins dans les cas suivants :

  • Pour un vol jusqu’à 1.500 km inclus : en cas de retard de 2 heures et plus.
  • Pour un vol dans l’UE de plus 1.500 km et pour tout vol entre 1.500 et 3.000 km : en cas de retard de 3 heures et plus.
  • Pour un vol de plus de 3.000 km, tant dans qu’en dehors de l’UE : en cas de retard de plus de 4 heures.

Si le retard sur votre vol dépasse 5 heures, vous pouvez décider de ne plus partir. La compagnie aérienne doit alors vous rembourser le coût du billet d’avion. Si vous n’êtes qu’à la moitié de votre voyage, vous obtiendrez un billet pour un vol retour vers votre destination d’origine.

Une indemnisation en cas de retard

Il va de soi que vous n’obtiendrez pas des milliers d’euros d’indemnisation si vous décollez avec cinq minutes de retard. Vous n’obtiendrez une indemnisation financière que si vous arrivez à destination avec trois heures ou plus de retard. Ici aussi, l’indemnité est calculée en fonction de la distance de votre vol :

  • 250 euros par passager pour un vol jusqu’à 1.500 km inclus.
  • 400 euros par passager pour un vol dans l’UE plus long que 1.500 km et pour tout autre vol entre 1.500 et 3.500 km.
  • 600 euros par passager pour un vol de plus de 3.500 km, tant dans qu’en dehors de l’UE. L’indemnisation est ramenée à 300 euros si le retard est sous les 4 heures.

Important : si la compagnie aérienne vous offre un vol de remplacement et que votre retard est compris entre 2 et 4 heures, vous n’aurez droit, au maximum, qu’à 50% de l’indemnisation.

Des services en cas d’annulation

Si vous voyagez avec une compagnie aérienne d’un État membre de l’UE ou au départ d’un aéroport de l’UE, vous pouvez opter pour un vol alternatif en cas d’annulation, mais aussi pour le remboursement de la somme déboursée pour votre billet. Si vous optez pour le remboursement, la compagnie aérienne est tenue de vous virer le montant dû endéans les 7 jours. Si vous êtes à mi-chemin de votre voyage, vous avez droit à un billet gratuit pour retourner à l’aéroport d’origine. Si vous choisissez le vol alternatif, vous avez éventuellement droit à une nuitée et aux transferts entre l’hôtel et l’aéroport, mais aussi à de la nourriture, des boissons, aux appels téléphoniques gratuits et à un accès gratuit à Internet.

Une indemnisation en cas d’annulation

Tout comme pour un retard, vous pouvez également soumettre une réclamation à la compagnie aérienne en cas d’annulation. Si vous êtes toujours à l’aéroport, cherchez le bureau d’information de ladite compagnie. Vous pouvez alors engager le dialogue et donner toutes les coordonnées nécessaires à un éventuel remboursement. En outre, vous conserverez tous les justificatifs tels que courriels, billets électroniques et cartes d’embarquement. Pensez aussi à prendre une photo des écrans de l’aéroport indiquant la durée du retard ou de l’annulation. Conservez aussi tous les tickets concernant les boissons et les repas effectués en vue de leur remboursement.

Mais saviez-vous que votre carte de crédit Beobank peut, elle aussi, vous offrir quelques avantages dans de telles situations ? Ainsi, une assurance retard de vol et une autre concernant les annulations sont comprises avec la World Travel Mastercard et la Flying Blue Mastercard. Avec ces cartes – tout comme avec la Visa Gold – vous bénéficiez aussi d’une assurance Retard et Perte de bagages*. Vous trouverez plus d’info sur notre site Internet ou en posant la question dans votre agence Beobank.
 

Vous envisagez des dépenses plus importantes à l’étranger et souhaitez augmenter votre ligne de credit ? Appelez votre agence Beobank ou Beobank Service Center pour une augmentation de votre ligne de crédit (sous réserve d’acceptation).

*Ouverture de crédit à durée indéterminée, sous réserve d’acceptation du dossier et d’accord mutuel.

Beobank a conclu des assurances en faveur des détenteurs d’une carte de crédit Beobank. Ces couvertures sont souscrites par l'entreprise d'assurance Millstream Underwriting Limited (au nom de certains assureurs à Lloyds), Registered Office : 52-56 Leadenhall Street London EC3A 2EB (numéro de référence 308584). Consultez les conditions générales pour les définitions, les garanties, les indemnités, les exclusions et les procédures de déclaration de sinistre.