Tendances du futur : l'habitat de demain

Photo de Tiny Homes Australia

Photo de Tiny Homes Australia

Nos vies sont de plus en plus remplies et nous sommes confrontés à un stress croissant. Mais quid de notre logement ? Nos experts se sont penchés sur le marché résidentiel de demain et partagent avec vous les six tendances les plus marquantes.

1.   « Maisons de poupée »

Avez-vous déjà entendu parler du tiny house movement ? Ce mouvement – ou plutôt cette tendance – trouve ses origines aux États-Unis et envisage des logements plus petits. Encore faut-il s’entendre sur le caractère ‘petit’ des choses. Généralement, on classe un logement présentant une surface habitable inférieure à 46 m² dans la catégorie des ‘petites maisons’. Et cette tendance est en phase d’importation depuis les États-Unis. Nous allons vivre dans des espaces se réduisant, parce que cela présente de nombreux avantages. Vous payez moins cher, vous consommez moins, vous achetez moins d’objets inutiles et vous passez plus de temps à l’extérieur.

2.   Durabilité

Une deuxième tendance que nous avons constatée est que notre vision du logement change. Là où, jadis, notre maison devait être belle et grande, nous la préférons désormais riche en éléments écologiques. Les panneaux solaires nous réchauffent et nous faisons aussi attention à la provenance des matériaux de construction. Les meubles en bois recyclés et les appareils ménagers intelligents trouvent également leur place dans notre salon. Pour finir, nous accordons de plus en plus d’importance au PEB qui doit se trouver dans la partie verte de l’échelle des performances énergétiques.

3.   Haut et sec

En 2018, nous ne trouvons plus le style ‘fermette’ aussi romantique qu’auparavant. Et cela est lié au prix. On préférera désormais un appartement ou un studio abordable, proche de son lieu de travail, plutôt qu’une ferme carrée à un prix excessif.

4.   Retour en ville

Une autre tendance est celle des personnes, aux moyens importants, qui s’installent à nouveau dans certains quartiers en ville, améliorant ceux-ci de facto. Les villes perdent leurs quartiers pauvres parce que tout le monde veut et vient vivre en ville. C’est abordable, plus proche du travail et nous n’avons donc plus besoin de voiture. Là où nous avions l’habitude de faire la navette entre la campagne et notre lieu de travail en ville, nous nous déplaçons désormais à pied.

5.   Colocation communautaire

Bien qu’il y ait de plus en plus de célibataires qui achètent ou louent une maison, il devient de plus en plus tendance de faire du cohousing. Voici quelques années, nous imaginions que seuls les célibataires et étudiants louaient une maison en colocation. Aujourd’hui, les promoteurs immobiliers veulent aussi suivre cette tendance. On construit de plus en plus de complexes qui considèrent l’habitation communautaire comme un concept plus large. Ils se composent de plusieurs appartements où vous pouvez vivre seul ou à plusieurs personnes. Vous partagez ensuite jardin, garage, buanderie et, par exemple, un espace de vie plus important. Vous avez ainsi accès à un confort plus luxueux, mais pour un plus petit budget.

6.   Train, tram, bus

Pour qui ne vit pas à distance de marche de son lieu de travail, le choix d’un logement à proximité d’un train, d’un tram, d’un bus ou d’une station de métro sera clairement envisagé. Réveillez-vous plus tôt et, café et journal à la main, passez une heure et demie dans un train plutôt que le double dans les embouteillages. Nous voulons optimiser notre emploi du temps et la situation de notre maison a incontestablement un rôle à jouer.


Vous êtes curieux de possibilités de logement entrant dans votre budget ? Venez en parler dans l’une de nos agences ou découvrez toutes les informations sur le Crédit Hypothécaire, l'Eco Crédit et le Crédit Rénovation.