S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

La crise du coronavirus est-elle comparable à la crise financière de 2008 ?

Crise de 2008, crise du coronavirus, même combat ? La crise actuelle ressemble plutôt à celle de 1929.

Après la crise des subprimes en 2008, l’économie mondiale connait une nouvelle crise économique et financière. Peut-on les comparer et sont-elles semblables ?

Un bouleversement soudain, les bourses qui plongent, l’activité au ralenti… cela vous rappelle-t-il quelque chose ? La crise des subprimes en 2008, la dernière grande crise que l’économie mondiale a connue. La crise actuelle provoquée par la pandémie de coronavirus est-elle comparable ? Pas vraiment.

Des origines et des causes précédentes

La différence majeure entre ces deux crises concerne leur cause, en plus de leur origine géographique bien entendu.  En 2008, la crise est d’abord financière avec l’éclatement d’une bulle spéculative liée aux subprimes aux Etats-Unis, des prêts hypothécaires à risque convertis en titre par les banques.« La crise financière de 2008 a vu l’économie intrinsèque exploser » explique Jesper Vanden Bossche, Product Manager Epargne & Placement chez Beobank. « La crise sanitaire du COVID-19 est un "attentat" extérieur qui a pulvérisé notre économie avec une violence sans précédent ». Le coronavirus est d’abord une crise sanitaire avec une pandémie. Les mesures de confinement ont ensuite un impact sur l’économie réelle, les usines et entreprises n’étant plus en mesure de produire d’un côté, et les consommateurs ne pouvant plus acheter de l’autre. Un double choc de l’offre et de la demande. « Groggys, nous regardons à présent la poussière redescendre et nous aurons bientôt une idée plus précise de l'ampleur et des conséquences économiques de cette déflagration » continue notre expert. Et les premiers déconfinements en Chine n’ont pas pour autant relancé l’économie

Plutôt comparable à celle de 1929

S’il faut comparer la crise du coronavirus à une autre, c’est peut-être à celle de 1929 comme en témoignent les millions d’Américains qui ont perdu leur job. Le fameux jeudi noir de Wall Street qui passe d’un krach boursier américain à une crise économique et bancaire mondiale. Même si les causes de ces deux crises restent différentes, les conséquences ont été et seront bien plus graves qu’en 2008. Diminution de la production, baisse des revenus et réduction de la consommation risquent d’engendrer une forte contraction de l’économie mondiale comme dans les années 30.

Une meilleure réponse avec des mesures de soutien

Contrairement à 1929, les autorités ont réagi plus rapidement en mettant en place des mesures en vue de soutenir et de relancer l’économie . Si en 2008, ce sont les banques centrales qui ont joué un rôle prépondérant dans le sauvetage des banques et de l’économie, en 2020, ce sont les gouvernements qui ont dû décider d’emprunter pour redynamiser l’économie. Une coordination et un accord entre les pays membres de l’UE sont toujours attendus de ce côté-là. « Les mesures monétaires et budgétaires nous aideront à nous remettre de cette profonde blessure. Certains acteurs économiques n'y survivront pas, d'autres en sortiront plus forts. Il faudra faire des choix judicieux et nous sommes là pour y contribuer » conclut Jesper Vanden Bossche. 

 

Beobank n’est pas coté en bourse.

Notre banque fait partie du groupe Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE). Un groupe mutualiste qui appartient à ses clients sociétaires, et qui est l’une des banques les plus solides d’Europe.

Plus d'informations

Comment pouvons-nous vous aider ?