Plafonds fiscaux pour l'épargne et les investissements en 2019

Quelle économie d’impôt puis-je réaliser avec certaines formes d’épargne et de placements ?

Quelle économie d’impôt puis-je réaliser avec certaines formes d’épargne et de placements ?

Au seuil de l’année nouvelle, une série de montants sont traditionnellement indexés, et 2019 n’échappe pas à la règle. Il en va de même pour certains montants se rapportant à l’épargne et aux investissements.

Épargne-pension

La première modification concerne les versements maximaux pour l’épargne-pension. Si vous voulez bénéficier d’une réduction d’impôt de 30 % sur vos versements, vous pouvez mettre de côté jusqu’à 980 euros, soit 20 euros de plus qu’en 2018. L’avantage fiscal du contribuable qui exploite pleinement cette possibilité passe ainsi de 288 à 292 euros.

Si vous dépassez ce montant, vous obtiendrez encore une réduction d’impôt de 25 %. Cet avantage vaut désormais jusqu’à 1 260 euros au lieu de 1 230. Attention : si vous voulez épargner jusqu’au plafond majoré, vous devez en faire la demande chaque année auprès de votre organisme financier.

Épargne à long terme

Le montant de l’épargne à long terme pouvant donner lieu à une réduction d’impôt passe de 2 310 à 2 350 euros en 2019. Il couvre aussi bien l’épargne en vue de la constitution d’un capital de pension complémentaire dans le cadre d’un compte d’épargne de la branche 21 que les éventuels amortissements de capital des personnes ayant contracté un emprunt en vue de l’achat ou de la construction d’une résidence supplémentaire. Il est désormais tenu compte des amortissements liés à la première tranche d’emprunt, qui passe de 76 860 à 78 440 euros.

Engagement individuel de pension

Pour l’engagement individuel de pension des salariés, le plafond s’élève cette année à 2 490 euros au lieu de 2 440. Il s’agit là du montant supplémentaire qu’une entreprise peut octroyer à un nombre limité de salariés en récompense de leur dévouement exceptionnel, pour autant qu’une assurance groupe bénéficie déjà à l’ensemble des salariés de l’entreprise.

Compte d’épargne

L’exonération de la première tranche d’intérêts sur un compte d’épargne dit « réglementé », sur lequel aucun impôt n’a été perçu, passe de 960 à 980 euros par personne.

Dividendes

L’exonération des dividendes augmente également. Le montant exonéré s’élevait à 640 euros en 2018, ce qui fournissait un avantage fiscal de 192 euros pour un taux de précompte immobilier de 30 %. En 2019, la tranche exonérée passerait à 804 euros, mais le gouvernement a déclaré qu’il souhaiterait s’en tenir à 800 euros. À noter que, contrairement à l’exonération du compte d’épargne, ces avantages doivent être demandés par le biais de la déclaration fiscale.

Prêt sur une plate-forme de financement participatif

Si vous prêtez de l’argent à une start-up ou une jeune entreprise sur une plate-forme de financement participatif (crowdfunding) reconnue, vous pouvez, dans certaines conditions, obtenir une exonération du précompte mobilier sur la première tranche de 15 630 euros d’intérêts. L’année passée, le plafond était encore à 15 320 euros.

Résumé

 

  • Divers plafonds fiscaux ont été ajustés en 2019.
  • Le plafond de l'épargne-pension passe à 980 euros et à 1 260 euros.
  • Le plafond pour l’épargne à long terme monte à 2 350 euros.
  • L’exonération sur le compte d’épargne s’élève désormais à 980 euros.
  • Jusqu’à 15 630 euros d’intérêts, pas de précompte sur les prêts octroyés dans le cadre du financement participatif.

Besoin de conseils pour votre épargne et vos investissements ?

Contactez votre conseiller Beobank

Prendre rendez-vous

Comment pouvons-nous vous aider ?