S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

Que signifie « stop loss » et « take profit » ?

Que signifie les expressions « stop loss » et « take profit » ?

Toute transaction opérée en bourse par un trader entraîne ensuite la transaction inverse : un achat impliquera une vente et, inversement, une vente impliquera un achat. L’ouverture de la position n’est cependant pas la partie la plus complexe d’une transaction boursière. Le gain ou la perte généré(e) dépend en effet du moment auquel le trader clôture sa position. Heureusement, chaque trader peut compter sur deux ordres limités distincts, « stop loss » et « take profit », pour clôturer sa position à un niveau de cours déterminé.

« Stop loss » versus « take profit »

D’accord, mais que signifient ces ordres exactement ? Lorsqu’il a recours à l’ordre limité « stop loss », le trader vend en réalité sa position au moment où le cours de son actif baisse sous un niveau déterminé. Lorsqu’il fait appel à l’ordre « take profit », c’est l’inverse. Il vend sa position dès que le cours de son actif grimpe au-dessus d’un niveau précis. Ces deux ordres limités sont activés quand le cours défini au préalable est atteint.

Quand l’utilisation d’un ordre « take profit » est-elle intéressante ?

Les ordres limités « take profit » s’avèrent avant tout intéressants pour les traders qui investissent à court terme. Définir un niveau de cours « take profit » permet au trader d’évaluer aussitôt le montant de son futur gain et d’éviter ainsi les aléas du marché. Pour les personnes qui investissent à long terme, ces ordres limités se révèlent toutefois moins intéressants, puisqu’ils ne sont pas sans coût et que le potentiel à long terme de la position ne peut être pleinement exploité.

Quand l’utilisation d’un ordre « stop loss » est-elle intéressante ?

Tout l’intérêt des ordres limités « stop loss » est de limiter les pertes liées à une position. La clôture d’une position est en effet une décision toujours difficile sur le plan psychologique et il n’est pas toujours facile de savoir s’il est préférable de vendre un actif sur-le-champ ou d’attendre plus longtemps. Grâce aux ordres « stop loss », les clôtures de position sont en revanche débarrassées de toute dimension émotionnelle. Ils s’avèrent en outre pratiques lorsqu’un trader ne peut surveiller sa position de près et qu’il part en vacances, par exemple. S’il oubliait de définir un ordre limité « stop loss », il risquerait de voir la totalité de son investissement partir en fumée en une fraction de seconde, le tout durant son absence. Le raisonnement d’un trader qui définit un ordre « stop loss » est donc le suivant : si le cours baisse et atteint ce niveau précis, il est probable qu’il continue sa chute en raison de différentes causes économiques. Mieux vaut donc limiter les pertes à l’aide d’un ordre « stop loss ».

Comment le niveau de l’ordre limité est-il défini ?

Comment un trader définit-il le niveau du cours auquel son ordre limité doit s’appliquer ? Telle est bien sûr la question sur toutes les lèvres. Sachez que dans la majorité des cas, les traders font appel à une analyse technique telle que l’analyse des motifs graphiques (chart pattern analysis) et l’étude des niveaux de support et de résistance.

Aussi pour la branche 23

De manière générale, les ordres limités « stop loss » et « take profit » sont aussi disponibles pour les contrats d’assurance vie (branche 23). Comme expliqué plus haut, ils servent alors à limiter les risques auxquels s’expose l’investisseur, c’est-à-dire les variations de rendement des fonds sous-jacents au produit de la branche 23.

 

Comment pouvons-nous vous aider ?